[Conférence] Un goût de baseball. Consommation et représentations des aliments dans l’autre passion nationale taïwanaise (22 juin 2023)

Le 22 juin, 10h30, Salle 303, MILC (35 rue Raulin, 69007 Lyon)

Spotlight – Lyon, 22 juin 2023

Jérôme Soldani, ethnologue, UMR SENS

Mots-clés : Anthropologie, Taïwan, Baseball, Nourriture, Boisson, Corps, Symbolique

Il existe à Taïwan une autre passion nationale que la nourriture : le baseball ! Mais ces deux phénomènes sont plus étroitement liés que cela n’est généralement imaginé, et dans de multiples aspects. De quelle nature sont ces relations et que cela nous apprend-il sur la culture du baseball à Taïwan ? Tout d’abord, le régime alimentaire des athlètes nourrit bien des discussions tant il peut paraître éloigné des canons diététiques attendus dans le sport de haut niveau, surtout si la question s’étend à la boisson. Certaines pratiques entrent aussi en contradiction avec des préconisations courantes dans le contexte taïwanais. Ensuite, et plutôt du côté des tribunes cette fois, parce que la nourriture fait pleinement partie du décorum des matchs. Boire et manger n’y sont pas la moindre des activités, mais ce qui est consommé peut aussi avoir une signification propitiatoire. Certains aliments présents autour du terrain n’ont d’ailleurs pour unique vocation que de venir symboliquement en aide à ceux qui les apportent. Enfin, nourriture et boisson se retrouvent dans les chants d’encouragement entonnés par les supporters dont les significations peuvent paraître étranges au premier abord. Reposant sur des données essentiellement recueillies lors d’enquêtes ethnographiques entre la fin des années 2000 et le début des années 2010, cette intervention proposera de mettre en perspective la façon dont les aliments et leurs représentations interagissent conjointement avec le matériel et l’immatériel, ainsi qu’ils mettent en relation les corps et les esprits.Il existe à Taïwan une autre passion nationale que la nourriture : le baseball ! Mais ces deux phénomènes sont plus étroitement liés que cela n’est généralement imaginé, et dans de multiples aspects. De quelle nature sont ces relations et que cela nous apprend-il sur la culture du baseball à Taïwan ? Tout d’abord, le régime alimentaire des athlètes nourrit bien des discussions tant il peut paraître éloigné des canons diététiques attendus dans le sport de haut niveau, surtout si la question s’étend à la boisson. Certaines pratiques entrent aussi en contradiction avec des préconisations courantes dans le contexte taïwanais. Ensuite, et plutôt du côté des tribunes cette fois, parce que la nourriture fait pleinement partie du décorum des matchs. Boire et manger n’y sont pas la moindre des activités, mais ce qui est consommé peut aussi avoir une signification propitiatoire. Certains aliments présents autour du terrain n’ont d’ailleurs pour unique vocation que de venir symboliquement en aide à ceux qui les apportent. Enfin, nourriture et boisson se retrouvent dans les chants d’encouragement entonnés par les supporters dont les significations peuvent paraître étranges au premier abord. Reposant sur des données essentiellement recueillies lors d’enquêtes ethnographiques entre la fin des années 2000 et le début des années 2010, cette intervention proposera de mettre en perspective la façon dont les aliments et leurs représentations interagissent conjointement avec le matériel et l’immatériel, ainsi qu’ils mettent en relation les corps et les esprits.Il existe à Taïwan une autre passion nationale que la nourriture : le baseball ! Mais ces deux phénomènes sont plus étroitement liés que cela n’est généralement imaginé, et dans de multiples aspects. De quelle nature sont ces relations et que cela nous apprend-il sur la culture du baseball à Taïwan ? Tout d’abord, le régime alimentaire des athlètes nourrit bien des discussions tant il peut paraître éloigné des canons diététiques attendus dans le sport de haut niveau, surtout si la question s’étend à la boisson. Certaines pratiques entrent aussi en contradiction avec des préconisations courantes dans le contexte taïwanais. Ensuite, et plutôt du côté des tribunes cette fois, parce que la nourriture fait pleinement partie du décorum des matchs. Boire et manger n’y sont pas la moindre des activités, mais ce qui est consommé peut aussi avoir une signification propitiatoire. Certains aliments présents autour du terrain n’ont d’ailleurs pour unique vocation que de venir symboliquement en aide à ceux qui les apportent. Enfin, nourriture et boisson se retrouvent dans les chants d’encouragement entonnés par les supporters dont les significations peuvent paraître étranges au premier abord. Reposant sur des données essentiellement recueillies lors d’enquêtes ethnographiques entre la fin des années 2000 et le début des années 2010, cette intervention proposera de mettre en perspective la façon dont les aliments et leurs représentations interagissent conjointement avec le matériel et l’immatériel, ainsi qu’ils mettent en relation les corps et les esprits.Il existe à Taïwan une autre passion nationale que la nourriture : le baseball ! Mais ces deux phénomènes sont plus étroitement liés que cela n’est généralement imaginé, et dans de multiples aspects. De quelle nature sont ces relations et que cela nous apprend-il sur la culture du baseball à Taïwan ? Tout d’abord, le régime alimentaire des athlètes nourrit bien des discussions tant il peut paraître éloigné des canons diététiques attendus dans le sport de haut niveau, surtout si la question s’étend à la boisson. Certaines pratiques entrent aussi en contradiction avec des préconisations courantes dans le contexte taïwanais. Ensuite, et plutôt du côté des tribunes cette fois, parce que la nourriture fait pleinement partie du décorum des matchs. Boire et manger n’y sont pas la moindre des activités, mais ce qui est consommé peut aussi avoir une signification propitiatoire. Certains aliments présents autour du terrain n’ont d’ailleurs pour unique vocation que de venir symboliquement en aide à ceux qui les apportent. Enfin, nourriture et boisson se retrouvent dans les chants d’encouragement entonnés par les supporters dont les significations peuvent paraître étranges au premier abord. Reposant sur des données essentiellement recueillies lors d’enquêtes ethnographiques entre la fin des années 2000 et le début des années 2010, cette intervention proposera de mettre en perspective la façon dont les aliments et leurs représentations interagissent conjointement avec le matériel et l’immatériel, ainsi qu’ils mettent en relation les corps et les esprits.

Télécharger l’affiche.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Rémy Gareil (22 juin 2023). [Conférence] Un goût de baseball. Consommation et représentations des aliments dans l’autre passion nationale taïwanaise (22 juin 2023). Études transtextuelles et transculturelles. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pujw


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search